On connaissait la détox, voici la prétox ! Avant les festins de la fin d’année, préparer son organisme à accueillir les excès est une excellente idée. Suivez le guide…

Prétox vs détox. Prévenir plutôt que guérir, c’est la philosophie de la beauté holistique. Alors, avant de penser détox, on se met à la prétox ! Si limiter les conséquences des repas trop riches des fêtes de fin d’année est l’objectif commun de ces deux formes de diètes, penchez plutôt pour la prétox, proactive, qui préparera votre organisme plutôt que de le punir.

C’est quoi la prétox ? La prétox consiste à s’imposer quelques jours (un à sept jours avant le jour-j) d’alimentation ultra-saine afin de profiter sans se poser de questions des excès des fêtes.

Concrètement, il s’agit de réduire au maximum le sucre, le gras, le gluten, les protéines animales au profit des végétaux et de leurs fibres, afin de purifier son organisme. Ainsi, on permet au foie, aux intestins et au pancréas de se reposer avant qu’ils ne soient ultra sollicités pendant le faste. Leur accorder cette période de légèreté leur permettra, entre autres, d’éliminer les excès futurs plus facilement et, ainsi, de zapper les contrecoups de la fiesta, sur la balance et sur votre peau.

Evidemment, on adapte ses restrictions en fonction de son appétit, de ses envies et de ses objectifs. L’idée n’est pas de se frustrer pour se jeter quelques jours plus tard sur la moindre gourmandise qui passe…

Comment on fait ? Une obligation : on zappe les produits transformés (plats industriels en tête), l’alcool, les sucres raffinés et les graisses saturées (qu’on retrouve surtout dans la charcuterie, le beurre, la crème fraîche, les fromages, les laitages) afin d’éliminer tout risque d’inflammation et donc faciliter la digestion.

Dans l’assiette, on met l’accent sur les légumes de saison, bio, qu’on cuisine sans graisse et sans sauce autant que possible. Intégrer les céréales complètes à votre prétox est aussi une bonne idée.

La clé d’une bonne prétox est l’hydratation. Il faut donc accompagner ses repas healthy d’une grande quantité d’eau (environ 2 litres par jour). On table sur les boissons aux effets détoxifiants comme la fameuse eau chaude-citron du matin (à consommer toute la journée dans cette période), les eaux infusées (au concombre par exemple) ou encore des thés verts antioxydants, pour faire d’une pierre deux coups !

Les effets de la prétox : La prétox va agir comme un reboot. Les restrictions que l’on va s’imposer sur une courte durée vont apporter au corps une énergie nouvelle et lui permettre de mieux se régénérer. Vous dormirez mieux, il se peut que vous perdiez du poids (attention, ce n’est pas l’objectif !) car logiquement votre apport en calories sera réduit, et même votre peau va en bénéficier !

Glow, imperfections, unification du teint… Cette période healthy va vous montrer à quel point votre alimentation joue sur votre éclat. Même si de petits boutons peuvent apparaître lors d’un réajustement de quelques jours, ils laisseront place à une peau rayonnante en un rien de temps !

Et le sport dans tout ça ? Vous pourriez vous dire qu’augmenter votre activité physique juste avant un excès est une bonne idée. En effet, une pratique intense favorise l’élimination des calories. Or, durant la prétox, l’objectif premier est de purifier le corps et non de perdre drastiquement du poids. De plus, l’apport en calories d’un régime prétox étant déjà limité, soumettre son corps à une activité trop poussée pourrait le fragiliser. 

Maintenez une pratique régulière mais modérée, vous transpirerez pour la phase détox !